Expert-comptable

Bild

Profil de la profession

Un diplôme d’expert-comptable atteste de la compétence à réaliser des audits indépendants de situations complexes en utilisant les technologies les plus récentes. L’expert-comptable diplômé se fonde sur une opinion, qu’il s’est forgée de manière indépendante, afin de fournir des bases de décision pertinentes à ses clients (équipes de direction) et aux autres parties prenantes (investisseurs, banques, autorités, etc.). Ses opportunités de carrière vont de l’approfondissement technique et de l’élargissement professionnel (conseil économique) à des fonctions économiques clés (conseil d’administration, direction, CFO, compliance, etc.), en passant par la responsabilité de direction ou la participation à la direction. Le secteur de l’audit et du conseil offre des emplois attrayants permettant de doubler rapidement les compétences, la rémunération et les possibilités de développement – du soutien aux décideurs, à l’activité de décideur.

A. Environnement de l’audit

L’expert(e)-comptable évolue dans un environnement économique, technologique et social en constante évolution, notamment en raison des tendances actuelles, comme la naissance de nouveaux modèles d’affaires numériques basés sur Internet, l’utilisation de l’informatique dans un nombre croissant de domaines de la vie, l’apparition de systèmes économiques globaux et interconnectés, le traitement de l’information de plus en plus en temps réel, la convergence de différentes branches, l’automatisation de tâches de complexité croissante, etc. (liste non exhaustive).

B. Tâche principale de l’audit

L’expert(e)-comptable contrôle et atteste les comptes annuels et les comptes consolidés établis sur la base de normes comptables. Cette activité a lieu dans le cadre du contrôle ordinaire et du contrôle restreint. L’expert(e)-comptable effectue en outre des révisions spéciales légales selon les prescriptions du code des obligations ainsi que d’autres mission d’assurance et fournit divers services connexes (p. ex. dans le domaine de la due diligence).

C. Autres tâches importantes de l’audit

Outre la mission principale de contrôle des comptes annuels et des comptes consolidés, d’autres domaines d’intervention caractérisent le profil de la profession. L’expert(e)-comptable fournit divers services économiques: prestations de conseil et fiduciaires, représentation en matière fiscale, expertise et avis d’expert dans tous les domaines de la gestion économique et de l’évaluation d’entreprises.

D. Contribution de l’audit à la société

Dans un environnement complexe, dynamique et, partant, incertain, l’audit remplit une importante fonction de sécurité pour l’économie: il crée la confiance auprès des bailleurs de fonds, des clients, des fournisseurs, des collaborateurs et du grand public.

Le lecteur du bilan a ainsi la garantie que la situation financière de l’entreprise est présentée conformément aux dispositions légales et aux normes comptables appliquées.

Le destinataire du rapport de l’organe de révision, de son côté, obtient la certitude que la comptabilité et la présentation des comptes ont été contrôlées et évaluées par un auditeur qualifié et indépendant.

Pour les bailleurs de fonds et autres parties prenantes, le rapport de l’organe de révision constitue une condition importante à la formation d’une opinion sur l’entreprise – et ce d’autant plus qu’ils n’ont pas le droit de consulter les livres comptables de l’entreprise.

En qualité de «sparring-partner» de la direction opérationnelle, l’expert(e) comptable contribue au développement durable de l’entreprise étant donné que ses constatations sont présentées à l’organe suprême de direction.

Afin de protéger les créanciers et autres parties prenantes lorsque la continuité de l’exploitation est menacée, l’organe de révision légal au sens du droit de la société anonyme est soumis à certaines obligations d’informer et d’agir qui garantissent que les mesures nécessaires soient prises lorsque la direction de l’entreprise reste inactive.

E. Compétences de l’expert(e)-comptable

La fonction de sécurité exige de l’expert(e)-comptable une multitude de compétences, dont le cœur est constitué par de solides connaissances techniques, auxquelles s’ajoutent des connaissances spécifiques approfondies des différentes branches et des entreprises. Les compétences professionnelles telles que la capacité à communiquer, à mener des entretiens, à négocier et à gérer des projets prennent de plus en plus d’importance. Cela s’explique notamment par les tâches de conduite de collaborateurs que les expert(e)s-comptables sont appelé(e)s à assumer lors de projets nationaux ou internationaux. De plus, des compétences professionnelles de plus en plus larges sont requises afin de gérer les tensions qui peuvent naître des interactions avec les actionnaires, les organes de direction et les autres parties prenantes.

F. Règles d’éthique professionnelle

L’expert(e)-comptable agit toujours de manière indépendante et dans l’intérêt public. Cela implique un esprit critique, qui constitue un élément essentiel de l’exercice de la profession. Une obligation de confidentialité totale exigée par la loi doit en outre être respectée. Les mandats confiés à l’expert(e)-comptable doivent être exécutés avec la diligence requise dans le cadre du droit et des règles de bonne foi.

G. Agrément et surveillance dans le domaine de l’audit

Les expert(e)s-comptables sont soumis à un agrément de l’Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR). Le diplôme fédéral procure automatiquement la qualification nécessaire pour l’obtention d’un tel agrément. Les organes de révision de sociétés d’intérêt public sont en plus soumis à la surveillance et à des contrôles réguliers de l’ASR. La confiance que les clients et le public placent dans la profession repose sur ces fondements.

Téléchargements

Afficher/masquer les filtres
- Tous les types de document -
- Tous les thèmes -
- Catégories -
- Tous les formats de fichier -
- Tous les mois -
- Toutes les années -
- Toutes les langues -

Contact